lundi 23 octobre 2017

Housse de transport

Il m'en fallait une pour transporter ma machine quand je vais aux cours. J'ai mis du temps à me décider pour le tissu, pour la forme, pour les poches, pour les raccords...

Je tenais à pouvoir tout inclure dans la housse avec des tissus, du matériel, des éventuels A4, la pédale, les petits accessoires et autres fioritures pour créer.

Après de nombreux schémas et des longs moments en magasin de tissus, j'en suis venue à aboutir à ça !!



Jean, rouge, blanc, et petites étoiles, je sais ça fait un peu USA mais tant pis, j'aime bien !!
Le devant se ferme par pression que j'ai installés par pince Prym.
Les fermetures éclaires s'ouvrent intégralement et sont détachables pour pouvoir garder un tapis de travail quand il est ouvert.



Dans ce tapis, j'ai inclus une poche qui ferme à gauche par pressions pour y loger des tissus et autres gros objets qui ne risquent pas de glisser quand on ferme le tout. Un petit élastique a été mis au milieu pour insérer une grosse paire de ciseaux et une autre poche à droite se ferme par fermeture éclaire et est assez grande pour y loger bobines de fil, boîte à canettes, petits ciseaux et autres.

Une fois fermée, j'ai deux grandes poches sur les côtés pour y mettre un bloc note ou porte documents A4 dans la première, et d'autres objets ou la pédale dans la deuxième.





Pour finir le rabat me permet d'attraper la poignée quand il est ouvert et d'accéder aux fermetures éclaires facilement.




Son premier but est avant tout de la protéger de la poussière quand elle ne fonctionne pas. Les grosses difficultés ont été de réussir à inclure les fermetures éclaires détachables dans la doublure, sachant que le tapis de travail est doublé en molleton pour être plus à l'aise pendant les phases de travail et coudre à angle droit avec autant de recoins et d'épaisseur a été un supplice de couture. Je crois avoir cassé une aiguille. Même si plusieurs petites choses ne me plaisent pas dans la confection même, je suis très contente du résultat final du haut de mon peu d'expérience et du peu d'aide qu'on m'a fournit pour la réaliser. 
La réaliser m'a appris à ne pas baisser les bras et redécoudre sans fin tant que tout n'est pas finaliser à l'idéal et partir d'une page blanche pour y réaliser nos désirs sans se baser sur un tutoriel ou un patron tout fait...

J'ai vraiment hâte de reprendre mes cours de couture pour tester son efficacité.

Costumes pour cinéma

Dans le cadre d'un tournage, je suis passée costumière du projet entre autres parce que je touche un peu en couture. 
Mon été a été chargé en petits points et têtes d'épingles pour différents projets qui viendront prochainement sur ce blog mais ce qui m'a tenu en haleine et surtout au coeur était de trouver les costumes, faire des essayages et éventuellement des retouches. Lorsque pour une cape, j'ai dû changer 8 boutons pour qu'ils soient raccords avec l'époque, ça va facilement...



ça se corse quand il faut trouver des costumes pour des braconniers, des chapeaux et des nœuds de col pour les hommes, mais un véritable coup de coeur s'est opéré quand notre "Victoire" s'est habillée de sa robe en dentelles et il ne me restait plus qu'à créer la tenue de la sauvageonne.

On m'a donné une vieille jupe en tissu écru dont le bas était orné d'une dentelle pas du tout dans le ton que j'ai ôtée puis j'ai réadapté un coton marron dessus tout autour en laissant un battant. Pour donner un côté guenille, je l'ai gentiment déchirée en plusieurs endroits et la maquilleuse qui a un certain œil s'est défoulée dessus pour terminer les déchirures et pour la salir avec du maquillage. Pour le petit haut, je suis parti d'un chemisier qu'on m'a donné dont on a arraché les manches et le bas et qu'on a sali volontairement avec du maquillage.

Voici nos stars en costumes






Un vrai plaisir de les habiller et de découvrir les acteurs habillés dans mes choix en visionnant les rushs !!
Encore merci pour les fous rire et les bons moments dans les coulisses...

dimanche 24 septembre 2017

Le tutu de Lulu

Lorsqu'on a une petite danseuse à la maison, qui regarde les ballets sur youtube et qui rêve de mettre les pieds à l'opéra Garnier comme dans le film Ballerina, c'est évident qu'on se doit de réaliser le fameux tutu. Entièrement réalisé en tulle, dans les couleurs que préfère mademoiselle sans aucune couture...

Et oui, pas besoin de machine ou d'épingle, il suffit juste de savoir découper des bandes et faire des nœuds. 






Mais je n'ai pas pu m'en empêcher, je lui ai ajouté des perles et des sequins en différents endroits pour qu'il brille sous les spots !!



A bientôt

La trousse fleurie

Toujours dans le cadre de mes cours de couture, nous devions réaliser une jolie trousse. Après une recherche des couleurs et des idées, j'en suis venue à coudre de petits sequins pour reprendre le dessin du tissu.




Ce cours m'a notamment appris à poser une fermeture éclaire que j'ai choisi noire et une doublure.
Après quelques heures de couture, voici la finalité de ma trousse.



Elle est devenue mon alliée pour réaliser mon bullet journal qui prendra effet en octobre pour ceux qui connaissent et pour les autres, je posterai quelques photos...

A bientôt

mercredi 20 septembre 2017

Le sac de courses


Très à la mode en ce moment, le sac en tissu remplace le sac plastique et évite le recyclage abusif. 
Pour notre deuxième cours de couture, nous avons donc réalisé dans le tissu de notre choix, un petit sac qui se porte sur l'épaule et peut être rangé dans une pochette en tissu coordonné ou dans la poche. D'une bonne contenance, il fait déjà son travail.




J'ai choisi mon tissu dans un magasin qui bradait un peu toutes sortes de tissus et n'ayant aucune indication sur le choix, j'ai pris ce qui me plaisait. Mais attention, entre prendre ce qui nous plaît, et choisir correctement un tissu, l'affaire n'est pas simple. Une fois arrivée à mon cours de couture, j'ai été surprise des "défauts" de mon choix.

Tout d'abord, mon tissu est quadrillé et pour faire une création très symétrique comme ce sac, il faut coudre dans le sens des dessins. Autant dire que j'ai passé plus de temps à bâtir mon projet que de le coudre. Mais au final, tous les carrés sont en face les uns des autres et le fond est raccord.

Donc normalement, il se créait en un seul morceau, mais les carreaux m'ont encore joués un tour, il a fallu faire deux pièces et ajuster le fond pour qu'en remontant, les lignes se suivent. 

Troisième souci, le tissu lui même, très fin et souple, qui accrochait l'aiguille et fronçait. 
Bref, j'ai surtout appris avec ce projet à bien prendre en compte mon projet et mon tissu dans sa globalité avant de faire mes achats. Et ce n'est pas des moindres.

A bientôt avec une autre création.

Pique aiguilles


Depuis un an, je prends des cours de couture et j'en suis très contente !!
J'ai enfin compris certaines bases et peut désormais m'autoriser des possibilités de créations qui sont sans limite. Un peu autodidacte, je m'appuie tout de même sur ce que je peux appliquer de mes cours.






Dans les premières semaines, nous avons eu l'opportunité de réaliser un pique-aiguilles très pratique qui se fixe sur la machine directement.
Pour un premier essai, j'ai choisi des chutes de tissus avec petits pois oranges. Je pense en récréer un plus tard car de petites imperfections subsistent mais pour l'heure, il me dépanne très bien. 
Il se noue à l'arrière de la machine et se suffit à lui-même.





A bientôt pour une autre création.

mercredi 21 septembre 2016

Pochette à dessins pour petits artistes


Pour l'anniversaire de ma petite artiste en herbe qui adore le dessin, je lui ai confectionné un petit sac de transport de tout son matériel. 

J'ai fait de bonnes recherches pour trouver un tuto à ma hauteur. Mes connaissances en couture étant très basiques  et j'avoue que je n'étais pas très sûre du résultat final.

Le choix du tissu imprimé s'est fait dans le magasin avec ma fille, évidemment il s'est porté sur du rose et des princesses. J'y ai ajouté un peu de noir pour contraster les motifs des personnages et faire ressortir le fuchsia de ses choix.

J'ai presque suivi tout sur ce site.
Ainsi que le tuto ici.

Sachez qu'il vous faudra du joli tissu, du molleton, des boutons pressions, ou des fermetures éclaires ou encore du velcro suivant vos possibilités et les petits doigts de vos enfants.
Le tissu choisi....





Surtout pensez bien à découper proprement, et repasser le tissu !!
L'assemblage n'a pas été trop compliqué malgré tout, je n'avais pas anticipé les motifs et la manière de plier le tissu donc je me suis retrouvée avec un coupon en horizontal au lieu d'être vertical et donc perdu, et bien non, j'ai innové et placé le coupon sur la pochette qui est faite pour ranger le bloc et ainsi elle a une seconde pochette qui lui sert à ranger des stickers, post-it et autres petits gadgets.

Phase assemblage et couture :






Comme vous pouvez le voir, j'ai privilégié le velcro car il m'en restait d'un petit travail et je trouvais ça plus pratique pour des doigts d'enfant de 4 ans, coller, décoller... après le tuto préconisait des anses en cuir, j'ai choisi du biais très épais et très large, ce qui était plus facile pour moi de le coudre et en même temps, moins épais dans la main pour ma fille. 

Les phases moins évidentes pour moi :
- Bien aligner le tissu imprimé et anticiper le sens de pose à l'avance.
- La petite poche de fermeture n'est pas le bon coupon donc elle est un peu juste et je trouve la poche à crayons un peu petite...encore ne faut il pas en mettre trop dedans.
- Les espaces pour ranger les crayons de couleur, je les ai un peu fait à ma guise, et je n'aurais pas du car ils sont étroits et moins nombreux que prévu.

Mais au final, j'ai une petite puce qui a découvert une trousse à sa grandeur d'espérance. Elle ne la quitte pas et elle y range tout ce qui touche le dessin. Notre pochette a déjà traversé la France cet été pour aller en vacances et nous avons été très contents de l'avoir car ma fille a pu prendre de grandes pauses dessins face à la montagne. De notre côté, ça nous a évité les éventuelles trousses de rangement avec les feutres, les crayons, le papier volant, le bloc, le cahier de coloriage et les stickers chacun dans leur coin...

Et le jour de son anniversaire, ce fût attachant de la voir ouvrir une pochette après l'autre et de sortir une surprise à chaque fois...